Découvrez les règles du billard français

Nous vous présentons ici les règles du billard français également appelé billard carambole.

Table de billard Aero compétition de chez Billards Breton

Le billard français se joue avec trois billes : deux blanches et une rouge, autrement appelée la carambole. Si les trois billes sont de diamètres identiques (61,5 mm), les deux billes blanches en revanche se différencient par leur mouche : il s’agit le plus souvent de deux petits cercles diamétralement opposés ou deux points, c’est la raison pour laquelle cette bille ainsi marquée est appelée la « pointée ».

Par ailleurs, le billard français se joue à deux. Il est possible d’y jouer à quatre, maximum. En compétition officielle, les joueurs s’affrontent par partie de deux joueurs en simple, comme au tennis.

Une partie de billard français se découpe en « coups ». Ces coups sont successifs et interdépendants. Le but est de tirer la bille n° 1 pour qu’elle carambole les deux autres. Si le premier joueur y parvient, il marque un point et continue de jouer le coup suivant. En cas d’échec, son adversaire joue le coup d’après et reprend la main.

Le nombre de reprises pour un match de billard français est défini au début de la partie. La reprise signifie dans le jargon du billard français le droit d’un joueur à reprendre la main à son adversaire. Ainsi, lorsque l’un des deux joueurs manque un point, sa série de « coups » se trouve interrompue et sa reprise à lui est terminée. L’adversaire entame alors à son tour une reprise supplémentaire. Et ainsi de suite, jusqu’à ce que les deux participants atteignent un même nombre de reprises.

Il n’est pas rare de voir des parties de billard français se disputer aux points. Tout comme les parties se jouant à quatre, il s’agit la plupart du temps d’une rencontre amicale. Le but est alors de marquer le plus de points.

Les mouches

On compte sept mouches au total. Trois sont localisées suivant l’axe longitudinal du billard qu’elles partagent en quatre parties égales.

Deux autres sont situées à 18,25 cm pour la table de billard de 3,10 m, à 16,30 cm pour la table de billard mesurant 2,80 m et à 15,10 cm pour la table de billard de 2,60 m. Ces deux mouches sont de part et d’autre de cet axe vertical et suivent une perpendiculaire passant par l’axe de l’une des mouches extrêmes. Cette perpendiculaire, appelée « ligne » de départ, indique le bas du billard, le côté opposé étant le haut.

Les deux dernières sont réservées au tirage à la bande et se situent dans l’axe de la ligne de départ à une distance de 17,8 cm de chacune des grandes bandes.

Début de partie

Afin de savoir quel joueur commence, les deux adversaires jouent simultanément leur bille, placée à hauteur des mouches de départ (emplacements marqués sur le tapis). Ils doivent tous deux frapper la petite bande située en face d’eux et se rapprocher le plus possible de la bande située derrière la position initiale. Le joueur qui est le plus proche de la bande prend l’avantage et peut donc choisir de commencer, ou au contraire de laisser son adversaire jouer le premier coup.

Toutes les billes sont alors installées sur les mouches. Le joueur qui a pris la main en premier peut décider de placer, selon sa préférence, sa bille sur la mouche située la plus à droite ou la plus à gauche du tapis. La bille de son adversaire (la pointée) est toujours sur la mouche centrale. La bille rouge, quant à elle, est placée sur la mouche centrale à l’autre bout du billard.

Si le joueur qui a entamé la partie termine sa distance le premier, on replace les billes en position de départ afin de permettre au deuxième joueur d’effectuer sa dernière reprise.

La bande et le cadre

Les deux notions à prendre en compte lorsque l’on s’essaie au billard français sont la bande et le cadre.

La bande représente les bords en caoutchouc recouverts de drap qui servent de butoirs tout autour de la table de billard. Les bandes jouent un rôle décisif dans le comptage des points, car si la bille n° 2 est touchée avec la bille blanche ayant parcouru une, deux, trois ou quatre bandes au préalable, le joueur marque ou ne marque pas de points. Cependant, dans certaines variantes du billard français, où le nombre de bandes est précisé, le joueur doit impérativement caramboler suivant le nombre de bandes indiqué.

Le cadre, quant à lui, correspond à la zone de jeu dans laquelle le joueur a pour obligation d’exécuter le point en faisant revenir les billes en dedans. Dans ce cas, la table de billard est quadrillée à la craie, afin de déterminer ces aires.

Il existe différentes variantes du jeu de billard français:

        • La partie libre
          Ce mode de jeu est le plus simple et le plus connu des amateurs de billard français.Règle du jeu : pousser la bille afin de caramboler les deux autres et du même coup, réussir un point. Ni le cadre, ni les bandes ne sont pris en compte. Les joueurs ne sont donc pas obligés de toucher les bandes, mais il peut être utile de s’en servir pour réaliser une série de nombreux carambolages, c’est ce que l’on appelle faire l’Américaine. Grâce à cette technique, le joueur peut marquer des points à condition qu’il touche à chaque fois les deux billes. En gardant les billes rassemblées dans un coin de la table, il est aisé de renouveler sans cesse un coup gagnant.Le système de la partie libre possède néanmoins l’inconvénient d’être redondant et légèrement chronophage pour les joueurs les plus expérimentés, car les séries s’allongent indéfiniment, et les coups plutôt simples à réussir.
        • La partie au cadre
          La partie au cadre s’apparente à la partie libre, à la différence qu’elle est encadrée par des zones imposées. Le joueur doit impérativement sortir une des deux billes restantes lors du deuxième point. Plus complexe et génératrice de situations inextricables, la partie au cadre fait la promesse d’une pratique plus sportive du billard français. Les coups, plus spectaculaires, sont effectués par des participants plus expérimentés.Plusieurs dimensions réglementaires existent, dans le but de varier les règles et les cadres. On dénombre par exemple les cadres 47/1, 47/2 et le cadre 71/2.Une ligne est alors tracée à la craie à 47 (ou 71) cm de chaque bande, ce qui fait neuf cadres (ou six si c’est la version 71/2 qui est appliquée). Au bout des lignes parallèles, on trace à cheval sur celles-ci des petits carrés additionnels appelés « ancres ». Ces ancres mesurent 0,178 m de côté. L’un des côtés de ces petits carrés se confond avec le bord intérieur d’une bande de la table de billard.Dans les versions au cadre 47/1 et 47/2, le joueur doit sortir la bille n° 2 ou n° 3 lors du troisième coup. Le « 1 » signifie qu’un seul point peut être marqué, tandis que le « 2 » signifie que deux points sont possibles dès lors que le coup est réussi. Pour que le coup soit validé par l’arbitre, il faut donc que la bille soit sortie de la zone au coup suivant. L’arbitre prononce alors le mot « dedans », ce qui signifie pour le joueur qu’il est dans l’obligation de réussir à sortir la bille au prochain coup. S’il échoue, il est sanctionné et son adversaire reprend la main.
        • La partie à trois bandes
          Dans cette version du billard français, le principe est de toucher au minimum trois bandes du billard avant de toucher les deux billes, et ainsi pouvoir marquer un point. La partie à trois bandes est le mode de jeu le plus attractif, car il nécessite parfois des manipulations et des figures acrobatiques pour réussir son coup. La plupart du temps, pour que les billes aient assez d’impulsion, il faut que le joueur propulse sa bille blanche. Ce qui donne lieu à une démonstration de finesse et de précision, tout en rapidité. La difficulté de ce mode de jeu est qu’il faut s’adonner à quelques formules arithmétiques, dans le but de maîtriser la trajectoire de la bille tout en prenant en compte les points d’impact et les points de frappe issus du contact avec la blanche. Par des effets, les joueurs doivent être très attentifs et n’ont pas le droit à l’erreur, ne serait-ce d’un millimètre, au risque de rater leur coup.Au billard, on parle d’effet quand la bille blanche est frappée à angle ou lorsque le point de frappe n’est pas au centre. Cela crée un déséquilibre et permet de modifier la trajectoire. Maîtrisés à la perfection, ces maniements offrent un remarquable contrôle des déplacements de la blanche et, du même coup, donnent un certain avantage.Certaines figures sont bien connues des néophytes du trois-bandes, comme :- Le trois-bandes avec bande “avant” : qui consiste à frapper la première bille qui va d’abord toucher une bande avant de percuter la deuxième bille, qui va à son tour toucher la troisième bille ;
          – Le trois-bandes “naturel” : tout l’enjeu de cette figure est d’éviter le contre avec la deuxième bille carambolée. Il convient alors de frapper lentement avec la bille n°1 pour pouvoir garder les billes à proximité les unes des autres et rejouer un autre trois-bandes et marquer des points.
        • Le Casin
          Le casin est également une variante du billard qui combine plusieurs catégories de points. Le principe est simple : chaque joueur doit effectuer des figures imposées, qu’il annonce au préalable. Par exemple, si le joueur annonce “rouge”, alors, pour marquer un point, il doit obligatoirement d’abord caramboler la bille rouge. S’il annonce un coup “direct”, cela signifie que sa bille doit toucher la première puis la deuxième bille sans faire de bande. De la même façon, il peut annoncer une bande, deux bandes, trois bandes avec une subtilité (bande avant ou non).Si le joueur annonce “main gauche”, il doit alors impérativement changer de main et exécuter sa figure avec la main gauche, s’il est droitier, ou avec la main droite, s’il est gaucher. Il est conseillé d’éviter les coups longs, en trois bandes ou plus, car cela ajoute trop de difficultés. Il est interdit de jouer la même figure deux fois de suite. Le premier joueur à réaliser chaque figure un nombre de fois prédéfini à l’avance (généralement de 2 à 5) gagne la partie.D’autres règles sont prévues pour les différents profils de joueurs, comme le casin par équipe, ou le casin enchaîné (le joueur doit reprendre le coup raté de son adversaire et ne peut donc pas choisir la figure qu’il réalise).Ce mode de jeu permet des possibilités infinies de figures, c’est la raison pour laquelle cette pratique est très appréciée par les joueurs chevronnés, qui peuvent se mettre au défi et exercer leur maîtrise du billard.

Quel est le matériel nécessaire pour jouer au billard français?

La table sur laquelle se joue le billard français est en plaque d’ardoise de plusieurs épaisseurs (de 20, 30, 40 à 60 mm). Contrairement aux autres jeux de billard, la table de billard français ne dispose pas de trous, ni sur les côtés ni sur les bandes. De plus, un cadre rectangulaire en bois est placé sur des bandes et est aussi recouvert du même drap que celui présent sur l’ensemble de la surface de jeu lisse.

Chaque joueur de billard français a en sa possession une queue de billard. Droite et conique, elle est généralement faite en bois. La queue de billard est composée de plusieurs parties :

  • Le fût : la partie inférieure qui permet au joueur de prendre la queue en main ;
  • La flèche : la partie supérieure de la queue à laquelle est fixée une rondelle de cuir (le procédé). C’est cette partie qui entre en contact avec la bille lorsque le joueur frappe ;
  • Le procédé est fixé à la flèche par une virole en plastique ou en métal.

Pour éviter que la queue ne dérape sur la bille, il est possible d’utiliser de la craie, aussi appelée “le bleu”, que l’on applique sur le procédé. Qu’il s’agisse pour vous de découvrir le billard français ou d’en reprendre la pratique, les Billards Bréton vous proposent un parfait terrain de jeu.

Nos tables de billard sont réalisées à partir de matériaux sélectionnés avec un soin extrême : essences de bois, ardoises rectifiées label OIS, châssis métalliques, draps de compétition Simonis…

Fournisseur officiel des Championnats du Monde 3 bandes en Allemagne en 2006 et 2008, équipementier officiel de la Fédération Française de Billard pour les finales regroupées depuis 2010, les Billards Bréton équipent de nombreux clubs et salles de billards et en assurent l’entretien, tout au long de l’année.

À l’issue des compétitions que nous équipons, nous pouvons vous proposer des tables de billard de championnat (modèle AERO ou 2001) à tarif préférentiel.

Nos tables de billard français sont disponibles dans toutes les dimensions et nous vous proposons de nombreuses possibilités de personnalisation.

Nos articles récents

Notre équipe commerciale reste à votre disposition

Suite aux annonces du gouvernement du lundi 16 mars nous avons pris la décision de fermer notre show room ainsi[...]

Billards Bréton partenaire de la 7ème étape du PBA Tour en Corée

Du 23 au 27 janvier se déroule la septième manche du PBA tour, le championnat lancé il y a un[...]

Un écrin pour 14 modèles AERO en Corée du Sud

Depuis quelques semaines une nouvelle salle "Billards Bréton" équipée de modèles AERO a ouvert a Bundang-gu. Il s'agit du plus[...]

Vers le Haut